jeudi
27 avril
Patrimoine UNESCO


Communauté d'agglomération du puy-en-Velay
Actualité
SCoT : "Quel projet pour le Pays du Velay ?", réunion publique le 27 avril à 18h00

Vous habitez la Communauté d’agglomération du Puy-en-Velay, la Communauté de communes Mézenc Loire Meygal ou la Communauté de communes des Pays de Cayres et Pradelles ? Vous êtes conviés à la réunion publique qui a lieu le 27 avril.

SCOT DU PAYS DU VELAY : un projet commun pour les 20 prochaines années et des règles opposables pour agir concrètement En 2012, le Syndicat Mixte...

Lire la suite [+]
CFA de Bains : un chantier titanesque pour créer un équipement structurant
Les élèves apportent la dernière pièce du puzzle ! Ce sont les élèves eux-mêmes qui auront eu le privilège d’ajouter la touche finale à ces 5 ans de travaux qui ont vu renaître le centre d’apprentissage. Le 14 avril, jour d’inauguration, ils ont révélé l’œuvre qui trône au milieu du campus. Une œuvre commune qui leur a permis de s’entraider autour d’un même projet, et qui met en valeur l’ensemble des professions enseignées au CFA et à l’IFP. La sculpture, créée à partir de divers objets et matériaux (moteur, câbles, charpente), représente un arbre des métiers. Sa cime est un toit sur lequel on retrouve divers objets rappelant les corps de métiers enseignés dans les deux établissements ; un pneu pour les apprentis mécanos, une pelle de boulanger, un cul de poule pour les futurs pharmaciens etc. Un ultime symbole d’union entre les deux centres qui cohabitent en bonne place à Bains ! Si les travaux ont duré plusieurs années, ils n’ont pour autant pas affecté le fonctionnement des CFA, restés sur place. Des constructions modulaires ont permis d’accueillir les étudiants pour les cours, le foyer y a aussi été déplacé. Pour ce qui est de l’utilisation des ateliers laboratoires, un ingénieux jeu de tiroirs a permis de passer dans les locaux neufs le temps de la réfection des vieux ateliers. Les apprentis ont pu bénéficier d’une formation de qualité inchangée le temps de la métamorphose des centres de formation. Des travaux d’agrandissements indispensables pour développer le centre de formation « Les CFA de Bains, rappelle Michel Décolin, maire de Bains, furent ouvert en octobre 1976. Cette ouverture a été un acte important pour l’avenir de nos jeunes qui, dès lors, avaient la possibilité d’apprendre et de se former dans les meilleures conditions et, surtout, en restant dans notre Département ». Rapidement après son ouverture, le centre s’agrandit accueillant de nouveaux ateliers et bâtiments. Mais à l’approche des années 2000, les infrastructures existantes ne pouvaient plus répondre à l’augmentation des effectifs et aux exigences de la formation et de la réglementation. C’est ainsi qu’est né, peu à peu, le projet de restructuration et d’agrandissement des CFA de Bains. Le bâti existant restructuré et de nouvelles constructions pour agrandir le campus Le défi était d’intégrer les bâtiments existants au nouveau visage du campus avec une volonté de mise en valeur du patrimoine et la recherche d’aménagements durables. Les anciennes structures été modernisées pour être en harmonie avec le neuf. De nouveaux locaux ont permis d’agrandir considérablement le campus. Trois groupes de bâtiments neufs, reliés par des galeries et des espaces végétalisés ont été implantés de part et d’autre. Le premier groupement, grand pôle BTP, réunis, les locaux pour l’hébergement, le pôle administratif, le CRAF, l’animation, l’enseignement général et le pôle gros-oeuvre. Il est équipé d’un ascenseur adapté aux personnes à mobilité réduite. Le second groupement réunit les locaux mutualisés, à savoir la restauration, la chaufferie bois et les locaux annexes. Un troisième groupement héberge le pôle alimentaire de l’IFP43. Un campus en parfaite harmonie avec son environnement Le projet était de créer un campus vert, pour retrouver une qualité paysagère dans un environnement préservé. Tout a été pensé pour favoriser la vie étudiante et permettre aux jeunes de l’IFP et du CFA de cohabiter de manière harmonieuse en maintenant la lisibilité des fonctions. Ainsi chaque CFA est doté de sa propre entrée. La distribution en couronne des bâtiments et le choix des voiries rayonnantes et concentriques permet de garder toute la cohérence des lieux, en donnant un accès facile à chaque espace. Priorité donnée aux personnes à mobilité réduite L’organisation spatiale des bâtiments a été pensée pour favoriser les déplacements piétons des élèves et du personnel. L’accès des véhicules a été écarté aux périphéries du site, réservant le centre du site aux piétons, pour plus de sécurité. Les lieux ont été optimisés pour renforcer l’accessibilité du campus aux personnes à mobilité réduite avec la pose d’ascenseur et d’une voie de circulation verticale à proximité de l’accueil qui relie différents espaces : l’espace de vie du personnel, l’administration, la vie scolaire, l’enseignement général, l’enseignement scientifique, l’enseignement tertiaire. 48 apprentis porteurs d’un handicap fréquentent le site, ainsi que 12 autres dans le cadre du dispositif d’initiation aux métiers de l’alternance au sein du CFAS. « C’est une fierté pour notre Région », s’enthousiasme Laurent Wauquiez qui a à cœur de favoriser l’accès à l’apprentissage pour les personnes en situation de handicap dans la Région. Le tout nouveau gymnase, situé près du stade, est accessible hors espace CFA, pour optimiser son utilisation par la commune de Bains. Ce choix réaffirme la volonté d’intégrer les CFA à la vie communale de Bains. Une aubaine pour les entreprises locales 57 ! C’est le nombre d’entreprises qui se sont succédées sur le chantier des CFA. Des entreprises pour la quasi-totalité issues de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et dont une bonne trentaine sont altiligériennes. Ce chantier aura donc largement profité à l’économie locale. CFA de Bains : un projet porté par de nombreux organismes Le chantier a réuni de nombreux financeurs pour accompagner les CFA dans ce chantier titanesque : la Région Auvergne-Rhône-Alpes – 41 % l’Union Européenne (FEDER) – 11,5 % l’État (FNDMA) – 25 % le CCCA-BTP – 11,2 % la Commune de Bains – 3,4 % l’ANFA – 2,6 % l’ADEME – 2 % le Département de la Haute-Loire – 1 % la Communauté d’agglomération du Puy-en-Velay – 1 % la Chambre des Métiers et de l’Artisanat – 1 % l’IFP43 – 0,2 % la Chambre de Commerce et de l’Industrie – 0,1 % Pour Michel Joubert, Président de la Communauté d’agglomération qui en a assuré la maîtrise d’ouvrage : « Je remercie l'ensemble des partenaires financiers de ce projet qui a permis de réunir le BTP CFA et l’IFP43 sur un unique site. C'était un vrai pari et c'est aujourd'hui une très belle réussite ! Je tiens à remercier tout particulièrement Laurent Wauquiez : à chaque fois qu'il a occupé de hautes fonctions, il a pensé à nos centres d'apprentis ! Hier Ministre à deux reprises, aujourd'hui Président de Région, il a permis de réunir des sommes considérables, de l'Etat, du Feder, de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, 1er financeur de ces travaux ! » Les travaux en chiffres - 5 ans de travaux - Date de démarrage : 17 janvier 2011 - Date de fin : 16 février 2016 - 57 entreprises sollicitées - 12 financeurs  
Lire la suite [+]
Le Tour de France au Puy-en-Velay : le compte à rebours est lancé
La caravane publicitaire : - 35 marques et institutions - 15 millions de goodies, - 170 véhicules, -12km de défilé et de spectacle. Les spectateurs : - 180km parcourus en moyenne pour assister à une étape du Tour, - 6h de temps passé au bord de la route, - plus de 40 nationalités représentées sur le bord des routes du Tour (61% Hommes et 39% Femmes). Un impact médiatique important pour les collectivités : - plus de 20 minutes de retransmission TV pour une étape, - plus de 30 citations orales quotidiennement sur les directs France TV. Des retombées pour l’économie locale : Des spectateurs qui consomment : restauration, transport, commerce, hébergement, loisirs. Les spectateurs sont des excursionnistes, résidents, touristes, étrangers… Pour 1€ investi, c’est 10€ réinjectés dans l’économie locale (hôtels, restauration, commerces, retombées médiatiques et touristiques)... Nos territoires se mobilisent Le dimanche 16 juillet, le parcours du Tour entrera en Haute-Loire par le Domaine du Sauvage à Chanaleilles. Empruntant par la suite le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle jusqu’à Saugues avant de serpenter dans les Gorges de l’Allier puis d’atteindre l’agglomération du Puy-en-Velay par Saint-Privat-d’Allier, Le Vernet, Chaspuzac, Saint-Vidal, Polignac puis Aiguilhe. Le mardi 18 juillet, les coureurs s’élanceront du Puy-en-Velay pour rejoindre Brives-Charensac avant de poursuivre jusqu’à Saint-Julien-Chapteuil. De là, ils passeront la côte de Boussoulet pour rallier le Chambon-sur-Lignon. Ils plongeront ensuite vers Saint-Bonnet-le-Froid puis quitteront la Haute-Loire pour passer en Ardèche. De Chanaleilles à Saint-Bonnet, le peloton va donc arpenter les routes de Haute-Loire et de nombreux territoires. Chaque commune traversée apporte sa pierre à l’édifice Tour de France et de nombreuses animations seront prévues le long du parcours. Le 16 juillet 2017, le chemin de Saint-Jacques a son étape ! Laurent WAUQUIEZ et Christian PRUD’HOMME ont souhaité que la venue du Tour de France mette en avant le GR65. C’est chose faite avec cette étape entre Laissac-Séverac l’Église et Le Puy-en-Velay. La traversée de l’Aubrac, l’entrée dans le département de la Haute-Loire par le domaine du Sauvage, les paysages des Gorges de l’Allier, l’arrivée au Puy-en-Velay… Tout a été pensé pour que les coureurs empruntent le mythique chemin de Saint-Jacques de Compostelle. La Fête du Tour le samedi 3 juin au Vernet Le Tour de France a d’ores et déjà débuté avec la Dictée du Tour qui a eu lieu le 24 mars et réuni près de 270 élèves. Symboliquement, J-43 avant le 16 juillet, se déroulera La Fête du Tour sur la commune du Vernet, proche du col de Peyra Taillade. Une grande journée festive dédiée à la pratique du vélo sous toutes ses formes est donc organisée autour du village du Vernet. 3 circuits cyclotouriste en boucle, non chronométrés, accessibles à tous (30 km, 62 km et 91 km) emprunteront une grande partie de la route du Tour de France entre Saugues et Le Puy-en-Velay. En matinée des animations seront proposées sur le village du Vernet : randonnée pédestre, marche nordique, initiation à la pratique du VAE, balade à VTT encadrée, VTT d'orientation… À midi, un pique nique géant permettra à chacun de refaire sa course. Inscription gratuite obligatoire : http://tourdefrance.envelay.com La journée de repos du 17 juillet Des places animées la journée Le coeur du Puy-en-Velay va battre au rythme de la Grande Boucle durant la journée de repos ! Une journée complète d’animations qui va permettre de faire découvrir notre territoire aux nombreux touristes, spectateurs et acteurs du Tour de France. Dès 9h du matin, « La ferme s’invite en Ville » ! Et plus particulièrement place du Martouret avec un marché de producteurs locaux et une part belle à l’agriculture en Haute- Loire. Des dégustations sont prévues et les animaux seront bien sûr de la partie. Place du marché couvert, ce sont les artisans d’art qui exposeront leurs savoir- faire et proposeront un marché jusqu’à 19h. Place du Clauzel, vous retrouverez le club des chocolatiers et pâtissiers qui vont concocter « Les glaces du Tour » à consommer sans modération. Des créations autour des couleurs du Tour : le jaune, le vert, le rouge et le blanc. Du côté de la place Cadelade, un village Renaissance du Roi de l’Oiseau s’installera toute la journée ! Le Criterium du Velay Sur un concept imaginé par Jean-Louis Roqueplan, le théâtre de l’Alauda proposera le « Criterium du Velay ». Il s’agit de créer un vrai temps fort, en complément des animations existantes pendant l’après-midi. Le fil rouge est de proposer une mise en scène globale qui propulse les spectateurs dans les années 50 pour le jour d’arrivée d’une course cycliste imaginaire au Puy-en-Velay : le Criterium du Velay. Divers comédiens embarqueront dans un bus d’époque suivi en parade par les véhicules d’Auto Rétro Ponot, des bikers et les cyclo clowns. Le bus va connaître des pannes en ville et les comédiens en descendront afin de jouer des scénettes. En fin de parcours, le speaker annoncera l’arrivée de la course avec un sprint massif ! Les coureurs débouleront place du Martouret pour se disputer la victoire avant la remise des prix fictifs. Le protocole de fin de course laissera place ensuite à un immense bal populaire digne des fifties animé par le groupe Satin Doll Sister’s. Des concerts toute la soirée En lien avec le service culturel de l’agglomération, un programme musical complet a été élaboré afin de vivre, dès 19h, une soirée toute en musique. De nombreux groupes se relaieront sur la place du Martouret, la place du Clauzel, la place Cadelade, la place Saint- Pierre, la place du Plot… Aux alentours de 19h des groupes musicaux animeront le centre-ville : Les Frères Jacquard > Place du Clauzel La Mauvaise Herbe > Espace Saint-Pierre Les Rollin'Donuts > Place du Marché Couvert Koad Neuf > Place Cadelade La Région soutien le Tour La Région Auvergne-Rhône-Alpes apporte son soutien à l’organisation du Tour. Dans le cadre du Pacte Haute-Loire, la Région Auvergne-Rhône-Alpes apporte son soutien à la Communauté d'agglomération pour l'organisation du Tour de France ; Elle en est le premier partenaire avec une aide de 150 000 euros. La Communauté d'agglomération et la Ville du Puy-en-Velay reçoivent également le soutien du Département de la Haute-Loire.
Lire la suite [+]
Le Carrefour des patrimoines à l'Hôtel-Dieu a séduit bon nombre de visiteurs !
Découverte des créations des artisans d'art avec un guide conférencier Un guide conférencier a emmené un groupe de visiteurs à la découverte des différentes interventions des artisans d’art au cœur de deux bâtiments emblématiques de la ville haute : l’Hôtel du Département et l’Hôtel-Dieu. Les participants ont pu découvrir l’installation d’Emmanuel BARROIS en passant par l’œuvre monumentale de Jean-Michel OTHONIEL, sans oublier les restaurations des peintures murales, des vitraux et des grilles de l’Hôtel-Dieu et pour finir en beauté la visite de la majestueuse pharmacie hospitalière. Près d'une quinzaine d'exposants PETER LOISELEUR, conteur - Présentation des patrimoines immatériels à travers des lectures, des contes et des légendes autour du voyage. Hélène BONNET, représentante de la Fondation du Patrimoine en Haute-Loire- présentation de la Fondation, un outil au service des particuliers pour accompagner et aider à la restauration du bâti ancien. Rachel GARNAUD, animatrice nature - Présentation des différents patrimoines liés à la nature et à l’agriculture et leurs évolutions. Natacha MAMDY, herbaliste - Présentation des plantes et de leur utilisation dans les soins. Association RANO RARAKU, groupement de muraillers - Présentation de la construction en pierre sèche et réalisation d’un muret. Isabelle ARSAC - relieur et doreur d’art Raymonde GAUCHER - calligraphe Maximiliane RICHY - restauratrice de céramique et de verre Claire PAUTRAT - conservatrice restauratrice de papier Le GRAV - Groupe de Recherche Archéologique Vellave L’Institut de Formation Professionnelle de Bains - section ébénisterie (CAP>BTM) Le lycée professionnel Desaix de Saint Eloy les Mines - pôle régional des métiers du cuir. Le SEPR - section Métiers d’art et de la création
Lire la suite [+]
La rando du Grand Trail partira de Lavoûte-sur-Loire et empruntera le GR 765
La sixième édition du Grand Trail du Saint-Jacques se déroule samedi 10 juin prochain. À cette occasion, le Comité départemental de la randonnée pédestre proposera une toute nouvelle rando de 20 kilomètres. En 2016, 700 personnes ont pris part à la rando du Grand Trail du Saint-Jacques. Cette année, elle propose un tout nouveau parcours aux randonneurs. Départ groupé et meilleur balisage Cette sixième édition est marquée par le 30 e anniversaire des itinéraires culturels européens du chemin Jacquaire. « C'est un tracé de 20 kilomètres, extérieur au parcours du Grand Trail », précise Patrick Dufour, président de l'association du Grand Trail du Saint-Jacques. « La randonnée est basée sur le nouveau GR Jacquaire : le GR 765 », indique Brice Arnaud, en charge de la coordination de la randonnée. Si l'année dernière elle avait rassemblé 700 personnes, dont 34 % venaient de l'extérieur de la Haute-Loire, avec des départs au fur et à mesure des arrivées, les organisateurs ont opté cette année pour un départ groupé, à 9 heures, à la gare de Lavoûte-sur-Loire. « Tout le monde partira en même temps. Nous allons aussi bien baliser le parcours pour éviter que des randonneurs se perdent, comme l'année dernière », appuie Patrick Dufour. Une fois partis de Lavoûte-sur-Loire, les randonneurs affronteront la première difficulté au bout de deux kilomètres : 400 mètres de dénivelé sur une longueur de 1,5 km, pour rejoindre le point de ravitaillement à Rachat, commune de Blanzac. Un final au pied de la cathédrale Ensuite, les participants rejoindront le GR 765 et traverseront les villages de Chanceaux et Chambeyrac avant d'arriver à la forteresse de Polignac. Une visite du site et un ravitaillement garni froid leur seront alors offerts. Après avoir gagné à nouveau le GR, ils rejoindront la Plaine de Rome, la descente de la Boriette, et monteront la rue des Tables pour arriver au pied de la cathédrale Notre-Dame.   Inscription : Il est possible de s'inscrire sur le site www.trailsaintjacques.com jusqu'au 16 avril. Tarif de l'inscription : 12 euros.
Lire la suite [+]